dimanche 10 janvier 2016

La rivière à l'envers

J'ai entendu tant de bonnes critiques de la Rivière à l'envers  que je devais lire ce désormais classique de la littérature jeunesse.
J'ai donc dévoré les 2 tomes Tomek et Hannah avec plaisir je dois l'admettre ! 
Chaque livre décrit les aventures de chacun des personnages dans la quête de la rivière Qjar, rivière fantastique dont le cours est inversé. Hannah et Tomek vivent des multiples aventures empreintes de magie, l'une pour sauver un oiseau et l'autre pour aider celle qu'il aime.
Dans ces deux romans, on découvre un monde incroyable et plein de poésie, des personnes superbes dans leur culture et leurs caractères et des créatures improbables. Après cette lecture, on se met à rêver que le village des petits parfumeurs est caché quelque part au milieu d'une forêt et qu'un jour Podcol viendra se coller à nous pour nous faire un câlin. 
Il faut noter qu'il n'y a pas de violence dans cette histoire, pas de méchants. La vie s'écoule et chacun poursuit son chemin et fait de son mieux. C'est peut-être la leçon de cette histoire : savourer les petits plaisirs, les petits bonheurs, un sourire, une main tendue ou un parfum et savoir reconnaître leur vraie valeur.

La rivière à l'envers 1 : Tomek et La rivière à l'envers 2 : Hannah de Jean-Claude Mourlevat chez Pocket jeunesse


vendredi 8 janvier 2016

Les Incos : Correspondance avec Paul Beorn

Ce midi, les élèves du café littéraire se sont réunis et ont eu la bonne surprise de découvrir une première lettre écrite par Paul Beorn.

En participant au prix des Incorruptibles, on a la possibilité de participer à une correspondance avec un auteur. Devant le succès du roman 14-14, le choix s'est porté sur Paul Beorn.
Je n'ai pas le droit de divulguer le contenu de la correspondance, mais je peux dire que Paul Beorn a su touché les élèves par son humour et sa simplicité.
Tous sont heureux de recevoir une lettre d'un écrivain, un vrai, qui publie des livres et qui s'intéresse à ses lecteurs. 
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai vu ce midi  des élèves qui trouvent ça génial d'écrire des livres (certains écrivent déjà) et des ados qui clament haut et fort leur affection pour les livres et leurs auteurs et qui leur disent merci.